An orange circle and a purple circle represent connectivity.

On pourrait dire qu’il n’y a pas plus gallois que James Grashoff. Vous verrez le dragon rouge (du drapeau du Pays de Galles) et d’autres souvenirs dans son bureau si vous participez à l’un de ses appels vidéo sur les logiciels de transport en commun.

En tant que directeur général du Groupe Trapeze au Royaume-Uni, James est déterminé à améliorer les services ferroviaires et de bus à travers le pays et le continent.

« L’un de nos opérateurs de Londres a près de 1 900 ou 2 000 règles de salaire pour 4 000 chauffeurs, comment cela est-il possible ? », explique-t-il. « Donc, tout ce qui aide à gérer le côté administratif ou à le rendre plus efficace, ce que fait notre système d’allocation des droits, fait une énorme différence. »

Cela dit, c’est également un grand amateur de football. Son père avait un abonnement au Cardiff City Football Club depuis l’âge de 9 ans en 1921, il a donc été élevé comme un supporter dévoué des Bluebirds « Je suis allé voir mon premier match avec mon père en 1968 », raconte-t-il, maintenant lui-même détenteur d’un abonnement à Cardiff City. « Même si j’ai vécu en Angleterre pendant de nombreuses années et que je ne suis rentré au Pays de Galles que depuis 12 ans, ce fut un réel plaisir pour moi de pouvoir aller les voir. J’ai la chance de suivre le rugby gallois à la maison et à l’étranger, même si j’ai joué un moment à la ligue de rugby à l’université quand je suis “allé dans le Nord”. »

Il chante également dans une chorale masculine traditionnelle, Ystrad Mynach Male Choir, du nom du village d’Ystrad Mynach (où il vit avec la charmante Mme Grashoff et Peggy sa chienne) à seulement 15 miles de Cardiff. (Au Pays de Galles, la musique en chorale coule pratiquement dans nos veines.)

Lorsqu’il n’encourage pas son équipe locale ou ne chante pas de chansons, James se concentre sur le travail à accomplir. Cela signifie mener la stratégie SaaS et gérer l’équipe des développeurs de logiciels, les chefs de projet et les experts commerciaux de Trapeze UK.

« Notre vision est que nous aurons un système qui sillonnera l’Europe, par les voies ferroviaires, mais aussi par bus, et que ce système passera à une plateforme moderne basée sur le cloud. C’est une très bonne aventure à laquelle participer. L’engagement de nos clients est fondamental pour tout ce que nous développons, et nos clients sont au cœur de l’ensemble du projet. »

Tout a commencé avec un diplôme en politique (qui a laissé ses options de carrière grandes ouvertes) et un premier emploi en tant que stagiaire en gestion dans un grand magasin à Bolton, Lancashire. Il a passé de nombreuses années dans la vente au détail de vêtements avec plusieurs centaines d’employés, alors il a volontiers délégué des tâches comme déterminer où les soutiens-gorge et culottes pour femmes étaient les mieux commercialisés !

Il est passé par hasard à la vente et au marketing de logiciels il y a environ 20 ans, il a consacré la plupart de ces années à un logiciel d’entreprise pour les écoles et les universités qui améliore les résultats des étudiants.

« L’éducation a toujours été importante pour moi », confie-t-il. « Je suis membre du conseil d’établissement d’une école depuis de nombreuses années. Nos écoles ont des corps administratifs avec du personnel et des bénévoles de la communauté qui sont entre autres responsables de la direction et de la stratégie de l’école, ainsi que de la nomination des directeurs d’école. Je préside le corps administratif du lycée de ma belle-fille, il est donc important de bien faire les choses. »

Pourquoi ce passage au secteur des transports en commun ? Il a rejoint Trapeze en 2018 pour avoir l’opportunité d’être directeur général, ayant ainsi une influence sur le logiciel du développement à l’installation, en passant par la vente.

Il aime voir les clients engagés dans les solutions. « Je veux avoir des gens qui aiment le produit dans son ensemble. Je suis passionné par les résultats et je les rends aussi bons que possible pour l’utilisateur final. »

Jusqu’à présent, 85 % des chauffeurs de bus à itinéraire fixe au Royaume-Uni sont couverts par le système Trapeze. Il voit un avenir prometteur avec l’initiative de Modaxo pour la gestion des tâches de nouvelle génération des chauffeurs pour aider à étendre l’activité au système ferroviaire, ainsi qu’aux bus et aux véhicules légers à travers l’Europe.

Un autre point positif est la pression du gouvernement britannique pour protéger l’environnement et promouvoir les transports en commun. « Il y a eu un investissement énorme dans les transports publics, les transports publics connectés et toutes les technologies qui y sont associées », explique-t-il.

« Avec un très bon système de transport en commun, ainsi qu’un péage urbain pour les voitures entrant dans la ville de Cardiff, par exemple, où se positionnera Uber ? De plus en plus de personnes utiliseront les meilleurs services, les nouveaux trains, les trains plus gros et les trains plus accessibles pour les personnes handicapées et les cyclistes, à mesure que les déplacements actifs deviendront plus importants. C’est passionnant. »


Continue d'explorer